News

Sortie Moto-Club en Savoie, Haute-Savoie et Isère, 28-30 août 2015

Le moto-club existe bel et bien à Péry, j'ai eu la chance de participer à sa sortie annuelle, je peux maintenant témoigner de son existence en vous disant que sa sortie est faite pour les motards, pas pour l'automobiliste que je suis. Elle est constituée de cols, de cols et de cols, pas de chemises et pas de '' blagues ou colles '', mais de vrais COLS. Deux motards organisateurs sont partis en reconnaissance au mois de juillet, eh oui, le temps passe si vite. Ils ont tracé un parcours fantastique pour motocyclistes en forme, pas pour 'gonzesse'. Nos deux ''lascars'' Dédé Althaus et Leuen d'la vieille Poste, ont tellement aimé ces montagnes, qu'ils ont réussi un sans faute dans leur organisation. BRAVO et MERCI à eux.

Vendredi 28 août
Rendez-vous à la vieille Poste, ''ch'tam'' des clubistes pour le traditionnel café croissant qui fut le 1er pour moi. Une à une, les belles rugissantes arrivent avec le pilote ''automatique'', au village c'est normal. Dédé fait le décompte, tout le monde est là, 8 motos, 5 solos + 3 doubles & le véhicule de queue, dit ''d'assistance'', avec Gaston à droite et votre rédacteur au volant. Vers o7h4o, le cortège démarre direction le Pas-de-Morgins 1er col de la journée. Pause ''café-clopes and water'' à Morgins. Tout va bien, personne ne s'est perdu et pas de problème technique. La petite nouvelle sur sa belle Honda single, va bien et livre ses premières impressions. Faut dire que son permis n'est pas encore sec et qu'elle n'a pas encore l'habitude, contrairement à d'autres, à rouler ''groupiert''. On continue : d'abord le Pas-de-Morgins ''qui était là'', sa douane et ses magnifiques Dents du Midi, question : -de combien de sommets se composent ces Dents, et comment se nomment-ils ? J'offre une bière à celle ou celui qui répond juste sur mon portable par SMS, après tirage ô sort !!!. Plus loin, après le village de Châtel, sans (rond) mais en France, nous attendent, dans l'ordre, le col du Corbier, la station de Morzine, puis le col de la Colombière. Dans la montée de celui-ci, nous mangeons au Reposoir. Excellent repas, encore un bon choix de no deux éclaireurs. Puis nous attendent, le col des Aravis, celui des Saisies ou nous n'avons rien pris au passage, le magnifique Cormet de Roselend en plein pays du Beaufort (excellent fromage), traditionnelle pause ''C, C&W'' juste au bord de la route pour ne pas louper le vhc de queue qui est lent, mais les vélos sont difficiles à dépasser sur ces petites routes. La belle terrasse dominant le lac artificiel d'une couleur Emeraude à espérer des jours meilleurs, à fait oublier des WC pour petits gabarits, dixit Mme Gerber. Après cette reposée, à suivi la très longue descente sur Bourg St-Maurice, citée importante lors des JO d'hiver 1992. De là, nous longeons la rivière Isère qui à donné son nom au département jusqu'à la Léchère, station thermale au début du mythique col de la Madeleine. Avant le col, nous nous trouvions en Tarentaise, cette Vallée est bordée de plusieurs stations de ski très importante au niveau mondial. La Plagne, (sans les Grosjean) fait bien 35.ooo lits, les Arcs, Tignes, Val d'Isère en font autant, si ce n'est + par station bien entendu, Ste Foy et la Rosière où nous passerons dimanche, sont moins grandes, mais intéressantes. Je n'oublierai pas mon coup de Cœur pour le Domaine des 3 Vallées, + grand du Monde skis aux pieds, où j'organise chaque année ma semaine de ski, (5-12 mars 2016). Nous quittons la N 90 pour gravir la dernière difficulté de la journée, la Madeleine. Ce col très long côté Tarentaise, est 13et3 par endroit. Il est fermé durant les mois de neige, ce qui en fait le beau domaine skiable de Valmorel (village qui vaut le détour)- St François Longchamps, où je skierai 2 semaines en janvier. Pause C, C&W au sommet avec Bière cette X, bonne raison pour nous attendre, Gaston & moi, qui sommes plus lent de part notre poids et la façon de nous exprimer, ouais ouais, on veut y'aller, ça s'est dit !! Nous arrivons à l'hôtel du Nord de St Jean de Maurienne, vers 2oh, suite normale, prise des chambres, parcage des motos aux ordres de l'adj. Chef et apérooooooooooo....puis souper bien mérité à 21h. Très bon repas, encore un bon choix des 2 GO, comme l'hôtel d'ailleurs. Vers 23h, la fatigue commence enfin à prendre le dessus (quel physique ces motards) et le marchand de sable arrive. Les couples (au boulot) se lèvent en premier (la journée n'est pas finie), nous souhaitent bonne nuit. Je profite de l'occaz pour me tirer en ville avec Leuen, le temps de laisser Gaston enfiler tranquillement sa nuisette avant que j'arrive. Pour la petite histoire, Tonton n'a pas eu de chance, il a tiré le 12 pour la chambre et c'est moi. Dormir dans la même pièce, passe encore, mais dans le même lit, sur le même matelas, avec un seul édredon, pardon, faut l'faire comme disait l'Denis. Préparé psychologiquement à aborder une 'Spechel Night', je rentre avec Leuen, fait doucement, sur la pointe des pieds, je pousse la porte et surprise, Tonton ne ronfle pas, il ronronne!!! Bonne nuit, faites de beaux rêves, demain arrive déjà.........

Samedi 29 août
Le p'tit déj est servi dés 7h30, petit à petit les motards arrivent à table, les motardes aussi. Détail piquant, les couples sont les premiers !!! La routine sans doute. Sitôt l'estomac bien calé, un dernier p'tit tour en chambre chercher son casque et c'est le départ. Les chefs ont dit o9h, obéissons nom d'une pipe. Il fait à nouveau extrêmement beau, c'est de bonne augure au vu du programme établi. D'abord le plein à l'Intermarché, puis les lacets de Montvernier, visité par le Tour de France en juillet. Je pars en premier afin de pouvoir filmer le M-C roulant en formation de parade sur ce magnifique parcours. Je me poste dans l'avant dernier gauche et peut prendre mes motards depuis le haut. Très belle séquence. Puis nous passons le col de Chaussy, descente sur La Chambre (d'amis) que nous traversons et c'est déjà l'attaque du 2ème col au menu, le Glandon. Dans l'Glandon tout est bon, pas l'temps d'glander. Très étroit, première frayeur pour mon équipage, y'en a quand même qui ne savent pas rouler. Dans ces lacets à fort % age, le septuagénaire Eddy Merckx tirait un camion avec son vélo ; l'histoire dit encore que le peloton du Tour y était accroché. Pause photo au sommet, puis plongée sur la vallée de la Romanche, rivière qui prend sa source quelque part dans le Massif des Ecrins, tout prés du Pic des Agneaux, cousin du Seigneur !! Nous longeons 2 retenues d'eau, le Barrage de Grand Maison et celui du Vervey, juste avant Allemont pour Leuen !!! Note :- durant la reconnaissance du parcours, nos deux gaillards ont fait halte dans une chapelle, non pardon, un bistrot naturellement. Qui y'avait il dans cet estaminet, une blonde c'est claire. Dommage que l'endroit était fermé à notre passage, je voulais estimer la grandeur des Bonnets de la blonde avec Gaston, juste pour le fun. Pause C, C&W ailleurs sur le parcours et suite par le col d'Ornon et dîner au bord d'une jolie retenue d'eau à Valbonnais, sous le soleil évidement. Mais comment font-ils pour trouver de si beaux endroits ? Suite par le petit col de Malissol, puis la grosse descente dans la forêt de la Morte qui débouche sur les Gorges de la Romanche que nous remontons jusqu'à Rochetaillée. Signofile à gauche sur la Croix de FER, encore un col mythique du T de FR et repasse devant le lapin de la blonde au grand Leuen. Toujours sous le soleil, c'est magnifique et dire que Deborah ne se plaint même pas !!! Pendant que je conduis, durant tous ces Km qui défilent, mon copilote, très bon à la carte (menus & boissons), m'indique très à l'avance, les endroits où il viendra bientôt faire une coupe. Il me signale aussi les poteaux d'EDF qu'il faudra redresser ou changer avant que les fils touchent le sol, et là, Y'a du boulot qui m'dit l'Tonton. Sommet du col de la Croix de Fer, fermé l'hiver pour laisser place aux skieurs dont je fais partie. Ici le magnifique domaine porte le nom de Sybelles ( 5+1 pour Leuen ). Il couvre environ 250 km de pistes et englobe les stations du Corbier, de la Toussuire, St Jean et St Sorlain d'Arves, du nom des Aiguilles qui surplombent le tout. J'ai eu la chance d'y skier plusieurs fois, c'est magnifique, à recommander. Retour à St Jean de Maurienne avec 'Spechel pause' pour Gaston à St Sorlain. Avez-vous vu l'église de ce village, elle est spéciale avec ses décorations sur ces murs extérieurs. Arrivée à l'hôtel et vive l'apéroooooooooo et le souper, mine de rien, ça fatigue tous ces Km. Bonne nouvelle pour Tonton, il pourra dormir tranquille cette nuit, les responsables ont trouvé une chambre pour lui et moi. Et voilà, encore une magnifique journée sans pépins physiques et techniques, mais surtout sans accident. MERCI, bonne nuit et n'oubliez pas, demain est un autre jour.

Dimanche 30 août 2015
Attention, dernier jour. Au réveil, temps magnifique et ceci pour toute la journée qui promet. Après une nuit tranquille, nous voici tous réuni pour le dernier p'tit déj. Malgré la fatigue accumulée, tout le monde est là. Bonne ambiance dés le début, facile avec un temps pareil. Le Chef a demandé à ses >sbires< de faire le plein au même endroit qu'hier, puis, départ direction le fond de la Maurienne. Nous remontons la rivière Arc, qui va se jeter dans l'Isère. Les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne se ressemblent et se rejoignent l'été par le col de l'Iseran à l'est. L'hiver, le col étant fermé, la 1ère se termine en cul-de-sac, tandis que l'autre permet d'accéder à l'Italie par le tunnel du Fréjus. Nous nous dirigeons vers Bonneval sur Arc petite station de ski, qui est au départ du col de l'Iseran. Moi qui n'ai jamais vu cette région en été, j'ose pas vous dire mon ressenti, magnifique. Mon coéquipier, bien réveillé, malgré son genou récalcitrant, regarde et m'explique que les poteaux d'EDF sont très inclinés, plus qu'en plaine. Normal, ici y'a d'la pente. J'éprouve un grand plaisir à constater qu'il s'émerveille comme moi des beautés de la nature, c'est tellement vrai qu'on oublie de dire MERCI. Au début du col, comme au sommet, nous sommes toujours en retard sur les motos, normal, nous avons les bagages, nous. A ce moment, j'ai un pincement au cœur, je me souviens d'avoir skié ici, en hors-piste avec un guide. En expliquant à Gaston par où j'ai passé, il me dit, mais t'es fou, au cas où vous ne le saviez pas encore, c'est fait. C'était tellement beau que j'en rêve encore. La route s'élève, il fait même chaud. Surprise sur la route, les marmottes s'amusent avec le trafic. Jeu de ces petites folles : - traverser le + prés possible des voitures sans se faire écraser. Elles ne gagnent pas toutes !! Au sommet, tout le monde est content, nous n'en avons pas chopé une. Petite pause, ici, à 2762 m, il fait un chouillà + frais. Nous basculons sur la descente qui se transforme en magnifique domaine skiable qui se nomme l'Espace Killy. Il regroupe les stations de Tignes et Val d'Isère et s'étend sur plus de 300 km de pistes. J'irai passé une semaine du 27 déc. 2015 – 03 jan. 2016 avec une dame malvoyante belge sur ce domaine, je penserai à VOUS !!! Au bas du col, Val d'Isère, la Daille où a lieu le critérium de la 1ère neige début décembre. Le lac du Chevril, juste au dessous de Tignes et la descente sur Ste Foy. Signo file à droite et grimpée sur la Rosière, avec pause avant le sommet du col du Petit St Bernard. Là aussi, magnifique domaine skiable >franco-italien< puisque le village du bas du col se nomme La Thuille et est italien. Cette descente facile pour les motards, me laisse un goût amère, c'est sur cette route qu'à pris fin une histoire d'amour qui me liait avec >une toute belle< dixit Gaston. J'ai transpiré dans les derniers lacets avant le dîner, ce furent les moments les + pénibles depuis le début. Tout s'est bien passé, fantastique, pas d'accident et d'ennuis mécaniques, tout va bien. Dans la plaine, nous avions le choix entre le col du Grd St-Bernard ou le tunnel. TONTON n'ayant jamais passé ce col, nous l'empruntons sur les traces des éléphants de Napoléon. Un monde fou se presse au sommet pour caresser les chiens si doux et gentils, y'a des fois où il ferait bon être à 4 pattes. Dernière pause dans la descente, remise en état des p'tits culs et des jambes, et dernier départ pour Reuchenette. Comme l'avait imaginé nos 2 organisateurs, l'arrivée prévue vers 18oo-183o, s'est déroulé sans histoire, comme tout le Weekend d'ailleurs. S'il y en a un qui en a fait un gros plat, c'est bien moi, bon, Gaston m'a bien aidé et je l'en remercie. Voilà, superbe fin de semaine, pas d'accident= merveilleux, pas de pépins mécaniques= super, bonne ambiance= merci à vous et super temps= merci bon Dieu. Pour ma première participation à une sortie motos, j’ai été impressionné par la cohésion du groupe, comme lors des balades à ski à plusieurs, il faut une certaine discipline, et quand ça marche, c'est merveilleux. Merci encore à nos deux organisateurs, très bon boulot et excellent timing. Super bon choix pour la logistique etc, etc. J'ai eu un énorme plaisir lors de ce beau voyage, ainsi, j'espère participer à votre prochaine épopée en 2016.

Du vhc de queue, l'ami Gaston et son pilote de Frinvillier.

 

 

28.07.2015 Tournoi du mardi soir

Mardi 21 juillet, je propose à mon comité d'organiser un petit tournoi gratuit le mardi suivant. Ils sont à peu près tous d'accord. C'est donc décidé, j'annonce un petit concours pour le mardi 28, gratuit et sans prix, mais avec un classement pour le fun. Ce mardi-là, 26 joueurs se sont retrouvés aux Oeuches par un temps plus frais, mais sec. Merci au président de la Côtate de Sonceboz, Laurent Leuenberger, qui a tiré les jeux sur son programme en 5 min. Le petit concours peut commencer à 18h 45. Bonne ambiance, tout va bien. De ma fenêtre de cantinier, j'apprécie ce beau monde qui joue chaque point. Un barvo particulier au 5 DAMES qui se sont frottées aux "machos" comme a dit Momo sur Biel-Bienne.
Après 3 matches, tout est dit et le vainqueur nous vient de Bienne, d'où plusieurs joueurs se sont déplacés, sympa de leur part. Merci à Denis Etter qui nous a fait la surprise d'offrir un lapin congelé au premier. Gratuit, simple, sympa, avec une bonne surprise, voilà un bon mardi.

La pratique de la pétanque ouverte à tous, continue tous les mardi dès 17h 30 environ jusqu'au début octobre en fonction de Dame météo. Qu'on se la dise!!

A+, le patoisant de Frinvillier.

 

12.07.2015 Interclubs à "L'Olive" à Reconvilier

Joueurs de l'AMCP: Bandelier Sandra, Bandelier Alain, Helfer Denis, Walzer Eric, Monnin David, Leuenberger Bernard, Tissot Olivier, Evalet Romain, Schnegg Pierrot, Etter Denis, et notre mascotte, le tout jeune junior   Evalet Mathieu.

Quelle belle équipe dans sa tenue turquoise tout juste sortie des cartons. MERCI pour les commentaires sur le repassage. Beau temps et chaleur, que demander de plus. Dès 09h45, début des jeux avec 5 tours prévus à la "mêlée", 42 joueurs présents, nous jouerons donc en triplette. Les 2 parties du matin, juste avant le 1er apéro, donnent le ton pour la suite du concours. Mi-figue, mi-raisin pour tous.

Après le repas, y en a un qui a demandé à faire une phote souvenir près d'une fontaine, avec nos nouvelles tenues, quelle drôle d'idée si d'aventure l'eau était "mouillée". Après ce moment rigolo qui n'a pas dégénéré, reprise des hostilités, tout va bien, Tu gagnes, tu gagnes pas, tu joues quand même.

Au classement final, Denis Helfer termine magnifiquement 2ème, facile et bravo, il a tout gagné. Les autres pointent leur nez dès le 15ème rang (on ne peut pas être bon partout).

Notes: y manquait un Evalet pour égaler le record familial du premier concours. MAIS où était-il? Y en a un autre qui gagne plus à la tombola qu'aux boules, devinez qui? Bravo à Mathieu, notre mascotte, qui a très bien joué... patience et longueur de temps...

Bravo Sandra, seule dame de cette équipe de "machos" et bravo a eux aussi, on continue, une grosse noce est prévue lors du 3ème concours qui aura lieu à Sonceboz, le 16 août, organisé par la Biennoise.

Le p'tit Daniel de Frinvillier 

 

28.06.2015  Tournoi de pétanque du Moto-Club Péry - AMCP

Il fait beau, très chaud sur la patinoire qui nous sert de témoin. Les 2 conditions principales pour la pratique de la pétanque sont réunies. On s'active à la cantine dès 08.30 h pour fignoler quelques détails. Justin, notre jeune, très actif, se met à table et calcule le nombre de tranches de jambon ou salami qu'il doit glisser dans les pains-sandwichs. Bubu qui donne un coup de main à la table de jeux avec Gérald règlent les imprimantes pour qu'elles crachent les bons tirages. Pendant ce temps, les autres montent la tente toute neuve. Elle l'était jusqu'à dimanche soir, eu peu moins après avoir passé dans mes mains, la pauvre.

Dès 09.15, les joueurs arrivent, 10.15 fin des inscriptions. Ils sont 80 à s'être déplacés un dimanche de braderie. 40 équipes, que vouloir de plus? De ma fenêtre à la cantine, j'ai admiré le style, le comportement, le fairplay, les coups d'oeil, les grimaces, les nom d'un pipe et autres expressions coutumières dans ce genre de tournoi. J'ai vu de très bons bras s'affronter et des débutants dont la chance porte le nom. J'ai remarqué avec satisfaction, quelques docteurs en fumée, utilisant les ustensiles mis à leur disposition. Bravo!!

Très important, l'ambiance m'a parue décontractée, je dirais même très conviviale. Pour les résultats, je vous laisserai les apprécier sur le site internet.

Bravo aux 2 équipes arrivées à égalité au premier rang. Cette situation pas prévue, parce que jamais vécue à Reuchenette a fait réfléchir. Nous leur avons proposé de disputer trois "mènes". Bravo à Pierrot Schnegg & Erhard Fabrice pour leur victoire sur Fochesato Michael et Steffen Blaisila. 

Merci aux sponsors:

Heinz Staudenmann-Vins Château Constellation-Péry
Werner Major-Ferblanterie-Bienne
Boucherie Michel Junod-Corgémont
Evalet Edmond-Agriculteur-Péry

Rendez-vous tous les mardi soirs à la patinoire, le 13 septembre 2015 pour l'Interclub et à bientôt pour un prochain tournoi de l'AMCP où nous espérons vous retrouver en forme. Bonnes vacances, à+.

Daniel Huguelet

 

 

13.06.2015  Tournoi de pétanque, Place Walzer à Bienne

Equipes d'AMCP:                                  Romain, Julien(17 ans), Mathieu(14 ans), Denis son papa = 4 Evalet
                                                                Marc Nydegger, Jean-Yves Leuenberger(lunch), Gérald Jobin, Daniel Huguelet

Autre équipe de Péry-La Heutte:     Léonard Criblez, Loïc Fromaigeat, Stephan Eicher et son co-équipier

Temps magnifique pour ce tournoi particulier qui se joue sur la place Walzer située derrière la Gare principale de Bienne. L'espace d'un jour, elle se transforme en plusieurs terrains.

Cady, le dynamique patron du Bar d'A Côté, l'organise avec son équipe afin que les 32 équipes inscrites puissent évoluer dans les meilleures conditions.

Tous les joueurs de l'AMCP se sont qualifiés pour les huitièmes de finale, puis les confrontations directes ont fait le reste.

Marc et Lunch sont tombés avec les honneurs en 1/2 finale, dommage, j'aurais aimé jouer contre cette bonne équipe en finale. J'ai eu la chance de la gagner grâce à mon pointeur Gérald Jobin dont c'était le grand retour.

Comme déjà mentionné, très belle journée, excellente ambiance. Je remercie toute l'équipe d'AMCP pour son énorme soutien lors de la finale.

Bravo et merci aux jeunes de notre amicale; avec les années ils deviendront des adversaires redoutables.

Daniel Huguelet

 

15.05.2015 Tournoi de pétanque (à la mêlée) à Reconvilier

Aux dires de plusieurs participants, cette compétition amicale fut une réussite. Un grand nombre de joueurs (44) et le temps parfait pour ce genre de manifestation, une cantine bien tenue et le tour est joué.

Ils étaient 3 joueurs d'AMCP à s'être déplacés, Manu et Romain Evalet ainsi qu'Eric Walzer.

Après 2 tours sur 4, Manu se voyait sur le podium et c'était sans compter sur la poisse de la fin. Ses deux copains finirent dans la deuxième moitié du tableau.

Bravo les gars, ce sont les 10 premières années les plus pénibles.

Daniel Huguelet

 

03.05.2015 Interclubs "La Cotate" à Sonceboz

Participants: Walzher Eric, Fromaigeat Loïc, Monnin Daniel, Villars Gérald, Seiler Stephan, Worni Justin, Anastasia Maurizio, Esteves Blandina, Tissot Olivier, Evalet Julien, Evalet Manuel, Etter Denis, Evalet Romain.

14 inscrits, 13 présents, c'est bien pour un premier Interclub. Par chance, ce tournoi avait lieu à Sonceboz qui possède un boulodrome. Au lieu de se dérouler en doublettes, il s'est transformé en triplettes "Indoor". Deux parties avant un bon repas de chez Junod et trois pour terminer la journée. Avant midi, Julien menait le bal avec ses deux victoires qui l'ont motivé jusqu'à la dernière. Après midi, notre Julien, toujours en forme, a continué avec deux victoire de plus, tant pis pour la dernière, une de perdue = plein de futurs tournois à gagner, voilà pour toi Julien. Plus loin l'AMCP place deux joueurs dans les quinze. Bonne journée et bonne ambiance.

Notes :    3  Evalet inscrits, Julien meilleur AMCP, classé 6ème et les deux autres pour l'ambiance. C'est bien les gars, on continue. 

Daniel Huguelet

 

25.04.2015 Corvée à la cabane

Participants: André Althaus, Gélrald Villars, Romain Evalet, Julien Evalet, Justin Worni, Eric Walzer, Pierre Schnegg, Loïc Fromaigeat, Jérémie Holzer, Sandra Bandelier, Michèle Gerber, Déborah Progin, Daniel Huguelet.

Merci à tous pour le travail accompli. Dès 09.00 h., après le café,, nous avons passé aux choses sérieuses. Romain ayant eu la bonne idée de revoir la planification des pistes, avec ses aides, ils ont mesuré, calculé les meilleurs angles, puis démêlé les fils pour en tirer le meilleur profit. Le Pierrot en est encore tout retourné. Mais non voyons, j'plaisante.

Les dames ont fait un excellent boulot à l'intérieur, même l'extérieur des fenêtres, presque pour beurre. Le autres se donnaient de la peine à trier avant d'éliminer, mettre de l'ordre dans le local "patins", niveler l'arrière de la cabane à l'oeil,, etc.

Je tiens à remercier spécialement Justin et Julien pour leur brillant engagement, deux p'tits jeunes qui se sont admirablement mouillés, dont un jusqu'aux os. Très bon travail effectué ce 25 avril de 09.00 h à 12.30 h.

Puis, pour terminer cette matinée, Michèle a fait un "Risotto" au saumon, pêché la veille dans la Suze et l'après-midi a repris avec moins de monde et d'envie. Qu'import! Le matin a porté de bons fruits.

Daniel Huguelet

 

20.09.2014  Sortie Moto de 3 jours en Italie

Le vendredi 20.09.2014 à 08.00 h, c’est sous la pluie que 7 motos et 2 voitures ont lancé la sortie de 3 jours. Après un bon repas à Sedrun, nous avons pu enlever les combis pluie. Après Chiavena, il restait 90 km de grande circulation dans la vallée du Sondrio jusqu’à Aprica où le repas servi fut excellent et où un repos bien mérité nous attendait.

Après une nuit de pluie, les combis étaient de rigueur jusqu`à Madona di Campiglio. Le long du lac d’Idro le soleil est revenu. Les participants on eu des sueurs froides lors du passage du col de Maniva, très étroit et non-goudronné au sommet avec des falaises vertigineuses suivi de deux autres magnifiques cols. Le retour à Aprica fut couronné avec un autre excellent repas

Le dimanche, la rentrée a commencé par les cols de la Bernina et de l’Albula avec un repas à Lenzerheide. En passant par Coire et le Heidiland, un orage d’une violence monstrueuse s’est abattu sur les courageux motards jusqu’au Hirzel. Lors de cet épisode épique, le peloton a perdu 2 unités. Par la suite le retour s’est effectué sans problème avec une arrivée à 18.00 h. à Péry.

Un grand merci aux organisateurs et à l’année prochaine.